Ambiosonic

   Le système de diffusion sonore, la dômoctophonie, est une exclusivité du festival Ambiosonic, aucun autre festival au monde à notre connaissance utilise ce système innovant. Il procure un confort d'écoute inégalable avec une projection des sons dans l'espace enveloppant le festivalier.

 

   Nous percevons les sons par nos deux oreilles et la localisation dans l'espace d'un bruit se fait par l’interprétation par le cerveau de l'infime décalage temporaire qu'il existe entre la réception sur les deux tympans lorsque le son est disposé plus d'un côté, et également par la réflexion de ces sons émis sur les éléments environnants (écho, réverbération).
   Une des autres caractéristiques de la psychoacoustique (cet interprétation des signaux issus des tympans par le cerveau) est de reconstituer la musique par rapport aux références mémorisées auparavant : par exemple on arrive à reconstituer dans notre écoute les basses d'un morceau alors qu'on l’écoute sur une petit système sonore incapable de les reproduire à cause de ses limitations techniques.
   Tant que l’on reste à l’intérieur de l’espace deux voies stéréo on est dans le domaine de l’image. Une scène fictive est créée face à l’auditeur, situant ses "personnages" sur un seul plan réel horizontal, pouvant néanmoins simuler la profondeur. Peinture, photographie, cinéma : tout conduit à centrer l’écoute dans le champ de la vision. Dès que l’on rajoute une troisième source sonore (autre que les très basses fréquences, qui sont omnidirectionnelles), cette situation parfaite est déséquilibrée et à partir de là, avec tout nombre de sources, le problème reste le même. Les images ne seront plus seulement des à-plats avec de la perspective, elles pourront posséder un corps qui ne sera plus seulement virtuel, leur volume les apparentera plus à des sculptures que des peintures. Ce petit grain de sable que représente l’enceinte supplémentaire fait complètement basculer les références spatiales de l’écoute qui va au delà de l’espace visuel.
   La géographie du système dômoctophonique est une quadriphonie carrée surmontée d'une quadriphonie diamant, plusieurs "lentilles" de basses au sol complètent le spectre des basses fréquences (dont la localisation relative par nos 2 oreilles est impossible).
   Ce système multiphonique utilisant les propriétés psychoacoustiques et physiques de la perception sonore permet de placer virtuellement les sons n'importe ou, élargissant aussi le spot central à l'aire délimitée par les enceintes et même au delà. L'espace sonore exploité a la particularité d'avoir une pression sonore au niveau des oreilles de tout les auditeurs quasi identique, contrairement au système classique de projection de la scène vers le public où cette pression décroît au carré de la distance apportant donc un confort d'écoute exceptionnel. Il autorise de par le fait la présence de très jeunes enfants dans la zone d'écoute sans aucun risque auditif.
   De nombreux systèmes de diffusion multiphonique existent, et en particulier des méthodes d'enregistrement vectorielles dont la plus utilisée est l'ambisonic, le challenge état de pouvoir ressentir dans un espace d'écoute la sensation d'être au cœur de l'orchestre enregistré. Mais ici réside de nombreuses difficultés dont l'espace d'écoute extrêmement réduit rendant impossible l'écoute par un grand nombres de personnes, et surtout la comparaison par notre esprit avec nos mémoires référentes d'écoutes réelles.
   L'utilisation de la dômoctophonie au festival Ambiosonic recherche uniquement à apporter des sensations, à partir de la plupart du temps avec des sons synthétiques ou naturels modifiés, dont on a aucune référence et donc comparaison à effectuer, ce qui offre alors des conditions d’écoute immersive très agréable et absolument unique.