Ambiosonic

   Depuis sa création en 2004, l’association Trois plus Un s’est appliquée à inscrire ses différentes stratégies d’organisation évènementielles pour un impact environnemental réduit. Naturellement, le festival Ambiosonic a permis une implication des plus poussée pour s’afficher dès sa première édition en éco-événement. Par la suite d’un appel à projet en 2009 de la région PACA, des études approfondies des actions ont été effectués et des marqueurs ont étés mis en place. La pertinence et l’avancement des solutions mises en œuvre lui a valu l’attention et la sélection du programme AGIR (Action Globale Innovante pour la Région) dans le cadre de l'amélioration des performances environnementales. Nous participons en comité réduit parmi quelques autres festivals importants de la région PACA, aux groupes de travail organisés par la Plateforme Aér d’accompagnement des festivals éco-responsables.

   Notre taille, situation et thème nous octroient certaines qualités environnementales dont nous pouvons expérimenter des extensions, et ce à travers tous les festivaliers, acteurs incontournables de ce rapprochement écologique.

   Parmi ces quelques particularités nous pouvons citer :

  • la présence d’installations fixes et évolutives en qualité sur le site actuel (6e année)
  • la possibilité d’expérimentation de solutions innovantes sans gros impact en cas d’échec
  • la résidence des festivaliers pendant toute la durée du festival leur permettant de vivre pleinement le concept
  • le séjour entièrement accessible aux enfants, y compris l’espace sonore
  • l’approvisionnement en eau entièrement autonome : potable et sanitaire solaire
  • la majeure partie du recyclage et valorisation des déchets effectuée sur le site

 

   Nous avons mis en œuvre pour le festival une cinquantaine d’actions notables en faveur de l’environnement. Vous n’entendrez pas ici parler de développement durable (terme à notre sens antinomique) ni de protection de l’environnement (utilisé en marketing pour des produits supposés "protéger"…), mais seulement de recherche pour une réduction d’impact environnemental. En d’autres termes le choix que nous avons tous pour la réalisation d’une action réponds à deux questions fondamentales : "es-ce vraiment indispensable ?" et dans ce cas "quelle est la solution qui est le plus en adéquation avec la Nature". Ce n’est malheureusement pas si simple, nous sommes constamment détournés par de faux-amis simplement du fait que nous manquons de connaissance totale sur tous les aspects direct et indirects de la mise en œuvre. Pour essayer de simplifier la prise de décision, nous nous sommes orientés par la réflexion sur le fait que notre société actuelle est basée sur l’accroissement et en particulier par le biais du système industriel qui, dans son but, nous incite à sur-consommer. Cette vison nous donne un tout autre angle d’attaque. Pour donner l’exemple des déchets, au lieu de se focaliser sur le tri et le recyclage, nous essayons et invitons tout simplement de ne pas en faire. Nous ne détenons pas du tout les solutions finales, uniquement celle qui sont adaptées à notre événement en fonction des moyens actuels dont nous disposons. Nous cherchons constamment à les améliorer dans le même sens que la satisfaction des festivaliers pour leur permettre de vivre une expérience dont il rapportent quelques avantages dans leur vie quotidienne, permettant l’expansion de ces bonnes pratiques. Nous exportons également notre savoir-faire vers d’autres évènements en tant que prestataire ou partenaire.

   A la suite, nous énumérons quelques unes de ces actions les plus représentatives, en finalité, avec leurs atouts. Les différents composants servant à leur élaboration, bien qu’essentiels dans leur nature, ne sont pas ici détaillés. Le point commun est la pérennité des systèmes.

  • Eco-festival (réflexion large pour la minimisation de l’impact environnemental d’un événement, partage d’un concept respectueux de l’environnement et exportation)
  • Musique Ambientª (apaisante, favorisant le bien-être, permettant la mise en scène d’artistes qui ne peuvent se produire par le canal commercial)
  • Musique équitable : pas d’intermédiaires, cachets des professionnels au plus juste, opportunisme d’une présence locale des artistes étrangers
  • Activités enfants (accès tous âges, séjour en famille, initiations aux activités nature, proximité de l’espace sonore permettant aux parents de suivre les spectacles en voyant leurs enfants, absence de risques inhérents aux spectacles : mouvement de foule, risques auditifs, ébriété de public, perte de vue
  • Sentier découverte botanique (voie d’accès culturelle du patrimoine, site exceptionnel, ludique, sans déchets)
  • Décoration Land Art (pas d’énergie de fabrication requise, ressources naturelles locales, mise en valeur de la beauté de la Nature, rapport temporel, sans déchets)
  • Décoration Art Environnemental (pas d’énergie de fabrication requise, mise en valeur du patrimoine et des formes de l’environnement, rapport temporel, sans déchets)
  • Éclairages des stands à LEDs (haute rentabilité, réduction de 90% de la consommation électrique par rapport aux moyens classiques, ciblage de l’éclairage, limite la pollution lumineuse, transportabilité des techniques vers d’autres évènements
  • Éclairages communs solaires à LEDs (autonomie totale, automatique, sans réseau, limite la pollution lumineuse, peu d’impact sur les animaux nocturnes, 100% du site équipé)
  • Éclairages sanitaires et zones isolées solaires à LEDs et détecteur de présence (autonomie totale, automatique, témoins de présence, haute rentabilité, sans pollution lumineuse grâce au ciblage, sans réseau, 100% du site équipé)
  • Éclairages de décorations à LEDS (éléments discrets de proximité, sans pollution lumineuse grâce au ciblage, très basse tension sans dangers de combustion ou d’électrocution, très haut rendement, alimenté par une génération solaire accumulée sans apport énergétique autre)
  • Éclairages de scène à LEDS (éléments discrets de proximité, sans pollution lumineuse grâce au ciblage, très basse tension sans dangers de combustion ou d’électrocution, très haut rendement, incassable, très longue durée de vie de l’élément générateur de lumière, faible poids, sans inertie lumineuse, alimentation électrique par fils fins, alimenté par une génération solaire accumulée sans apport énergétique autre, composition artistique innovante)
  • Sonorisation hémisphérique à équipression (zone sonore contenue, pression sonore répartie équitablement dans la zone, accessibilité jeunes enfants, spatialisation du son, haute qualité environnementale)
  • Réserve électrique solaire (autonomie des éclairages et du son sur scène, très haut rendement, alimenté par une génération solaire accumulée sans apport énergétique autre, aucune pollution, pas de recyclage)
  • Stockage d’énergie hydraulique (relèvement de l’altitude des réserves d’eau par bélier hydraulique avant le festival, pas d’apport d’énergie autre que le débit d’eau)
  • Alimentation et réserves pré-festival en eau de source (pas de réseau fixe, grande qualité de l’eau, pas de traitement, pas de prélèvement en nappes)
  • Chauffage solaire de l’eau sanitaire : cuisine et douches camping et staff/artistes. Système d’accumulation pré-festival sans échangeur (maintenance, pannes, apport d’énergie = 0%)
  • Accumulateur réfrigérant solaire(accumulation du froid pré-festival et au fil du soleil, pas d’apport d’énergie, utilisation du froid à la source)
  • Fourneaux de cuisson à bois et combustible (utilisation du bois mort local, évitant la génération de GES lors de sa décomposition, énergie renouvelable, pas de transport)
  • Collecte de bois (nettoyage de la forêt, apprentissage et reconnaissance des différentes essences de bois locales, sensibilisation au rapport matière / énergie, participation sociale active au festival, convivialité)
  • Futs de boisson réutilisables (stockage et transport facilité, pas de déchet)
  • Jus de fruits frais à la demande (produits locaux et de saison, favorisation du commerce local, sans déchets autres que les épluchures valorisées par compostage sur site, conservation de l’intégralité des valeurs vitaminiques entre la production et la consommation, ne nécessite pas d’apport énergétique autre que celle du presseur)
  • Catering artistes et bénévoles aux produits issus de l’agriculture raisonnée ou bio locale, et végétarien (fournisseurs locaux, transports réduits, pas de déchets de contenants, pas de chaîne de froid, grandes valeurs nutritives et gustatives, mise en avant de spécialités locales)
  • Gobelets et vaisselle consignés (pas de déchets, confort du support de nourriture par rapport à la vaisselle jetable)
  • Savons naturels (composition locale d’huile d’olive et jus de cendres pour le savon courant et savon d’Alep pour les douches, entièrement biodégradable, sans tensioactifs)
  • Filtre biologique et de récupération d’eaux grises( valorisation des eaux de vaisselle)
  • Séchoir solaire (flux tendu et réduit de vaisselle, pas d’apport d’énergie)
  • Poubelles de tri sélectif (recyclage et valorisation des déchets, utilisation directe des familles de déchets valorisés sur place, sensibilisation et éducation ludique)
  • Compostage local (démonstration de compostage et de valorisation, pas de transport, pas de déchet exporté)
  • Toilettes à litière bio-maîtrisée "a la turque" (la meilleure qualité sanitaire, sans bruit, valorisation du compost local, sciure issue de déchet de menuiserie locales initialement destinées à la destruction)
  • Distributeurs doseurs de sciure pour toilettes à compost (actionneur au pied garantissant l’hygiène, rationalisation, recyclage des déchets de menuiserie, nettoyage à sec des mains)
  • Mobilier de recyclage carton (recyclage des déchets, créativité, ludique)
  • Structures en matériaux recyclés (issus de la récupération des résidus de la société de consommation, deuxième vie de l’objet, pas de destruction après l’évènement)
  • Reboisement urbain City Garden (sauvetage des jeunes pousses destinées à la destruction, multiplication et enrichissement des zones de vies urbaines, étendue de la biodiversité)
  • Stickers ant-pub pour boites aux lettres(sensibilisation sur les déchets publicitaires et réduction des imprimés non sollicités)
  • Publicité papier réduite et ciblée (composition graphique artistique, réduction des aplats de couleur, papier recyclé faible grammage, encres végétales, imprimeur engagé dans une charte environnementale, distribution de la main à la main, affiches grand format disponibles en téléchargement pour impression individuelle)
  • Publicité dématérialisée (valeur constante des informations, pas de déchet, pas de transport, ciblage de l’information, liaison dynamique des différentes sources d’informations, grande profondeur du réseau d’informations connexes, sollicitation par l’extérieur)
  • Eco-site internet (partage des bonnes pratiques environnementales, test des solutions innovantes, rapports et suivis des gains environnementaux, pas de déchets, informations constamment à jour, accès universel étendu de l’information, correspondance de la charte graphique avec les évènements)
  • Site internet smartphone (informations constamment à jour, accès universel étendu de l’information, correspondance de la charte graphique avec les évènements, mise ne relation des festivaliers pour le partage des trajets)
  • Panneaux d’informations (information sur les actions, mode d’emploi simple d’utilisation spécifique)
  • Conférences (sensibilisation par des moyens indépendants de l’industrie, exaltation du dialogue et de la réflexion entre les festivaliers)
  • Concours éco-festivalier (découverte de méthodes, moyens, techniques, solutions, concepts apportés par une vision extérieure, cohésion et convivialité, enrichissement en faveur de l’environnement et de la diversité)
  • Label environnemental artistes (transportabilité et transversalité des bonnes pratiques environnementales vers les évènements, sensibilisation et responsabilisation des artistes)
  • Tickets dématérialisés (pas de déchet, fluidité de l’entrée, communication avec les festivaliers du fait de leur inscription, pas de transport de titre)
  • Communiqués d’informations éco-responsables festivaliers, artistes et bénévoles (information préalable sur le concept, préparation optimale de leur séjour, sensibilisation sur les éco-gestes)
  • Stands d’artisanat locaux (choix en fonction du produit et de la proximité, mise en avant du patrimoine et savoir-faire local)
  • Navette festivalière animale (utilisation d’énergie renouvelable, très peu de déchets et entièrement valorisés, service local, mise en valeur du patrimoine régional, découverte de moyens alternatifs de transport, découverte des relations humain – animal et des connaissances associées, visualisation du rapport énergétique dû au transport)
  • Co-voiturage et transports en communs (réduction de l’empreinte carbone, optimisation des moyens de transport, réduction du nombre des trajets, convivialité)
  • Navette commune intervenants (réduction de l’empreinte carbone, optimisation des moyens de transport, réduction du nombre des trajets, concentration des transports, convivialité)
  • Partenariat de logeurs externes éco-responsable (économie locale de proximité, correspondance et continuation des actions éco-responsables, commerce équitable, mise en avant du patrimoine et de l’écosystème local)

      et bien plus encore !